11 juillet 2005

Le vin chaud de la Sainte-Lucie : le glog


Le mot "blog" ne m'évoque rien, mais alors glog(g), si ! Un mélange dont chacun crée la recette unique selon son mélange d'ingrédients, qu'on tient au chaud dans l'attente des amis, alors qu'il fait sombre dehors. C'est exactement comme ça que j'ai voulu mon site : une petite mixture que je concocte amoureusement, toujours prète pour les amis de passage.



En ce moment, je concocte une nouvelle mixture tous les 15 jours environ, et je vous donne la date de rendez-vous en page principale dans la colonne de droite.



Ma mixture a une drôle de tête, je vous l'accorde mais finaement, comme pour tout le monde, les petites choses du quotidien qui font le relief de la vie sont d'une grande importance pour moi : Carl Larsson l'avait bien compris, et il a su montrer la vie de sa petite tribu avec beaucoup de réalisme et d'amour.

Carl Larsson , La fenêtre fleurie vers 1890-1899

( il ne manque plus qu'un petit verre de glog sur cette table, non??)

Où qu'ils soient dans le monde le 13 décembre, jour de la Sainte-Lucie, les Suédois font une fête.
Toute timidité évanouie, ils frappent à la porte de leurs voisins de palier et les invitent à célébrer la lumière rare : c'est le moment où la Suède vit presque toute la journée dans le noir...
Skal ! une fois, Skal ! deux fois, trois fois. Hedja !
Toute la compagnie se dirige alors vers une autre maison suédoise, puis une autre... et les heures trinquent, de gloggs en gloggs, de verres en verres.
Il faut dire que les Suédois sont très grands, et les verres de gloggs très petits...

Extrait de Christine Armengaud , "La Suède à dos de cuillère, soixante et une recettes culinaires et leur histoire", éditions Actes Sud & Alain Barthelemy.

PS : il n'y a pas de saison pour le glog, une frileuse comme moi en boit toute l'année...

4 commentaires:

  1. Vive ton Glog(g) alors, gaiement épicé et parfumé, goûteux à souhait!
    J'adore les gloggs suédois, c'est un vrai réconfort l'hiver. Mais ces jours-ci, mes papilles iraient plutôt vers le glogg froid, la sangria...

    RépondreSupprimer
  2. Moi je connais la version alsacienne du vin chaud, toute aussi conviviale mais elle n'est pas vraiment de saison !

    RépondreSupprimer
  3. Il est très réconfortant et chaleureux ton glog. Merci!

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour le glog, je me sens mieux maintenant !
    Véronique

    RépondreSupprimer

Votre commentaire apparaitra après validation mais Blogger ne me transmet pas votre adresse mail... si vous posez une question dans les commentaires j'y répondrai à la suite par un nouveau commentaire.

LinkWithin

Blog Widget by LinkWithin