28 mai 2007

la chasse aux boutons

A chaque fois, quand je finis un tricot, c'est pareil : je dois prendre une demie journée pour trouver LES bons boutons, qui ne sont jamais ceux que j'imagine. Et comme j'oublie les horaires d'ouverture des magasins, ça prend un temps fou. Je me suis donc fait un répertoire de vendeurs de boutons à Paris sur une Carte Google maps
si vous avez de bonnes adresses,vous pouvez les ajouter sur cette carte !

à vos lunettes !

Il fait mauvais, il fait sombre, il pleut, il vente, ce n'est vraiment pas un temps pour faire des photos.. .. mais je ne résiste pas au plaisir de crier victoire : le ribbed cardigan de Debbie Bliss est complètement fini!! Fils rentrés, boutons cousus.

Le fil mat donne un effet plutôt sport je trouve, ce qui fait un contraste avec la structure très féminine des effets de côtes. Ce n'est pas une veste habillée, je la porterai facilement au quotidien avec un pantalon masculin ou avec une jupe et des chaussures un peu plus masculines comme des trotteurs, des bottes, des bottines, Derby, Molière ou Richelieu.


pour mémoire, l'original :

Les boutons (achetés à la mercerie du Marché St Pierre) choisis pour donner un petit effet moderne "jean" sophistiqué pour aller avec l'effet "sport" du fil. Sur l'envers : un bout de biais plié en deux sur lequel coudre pour que les boutons tiennent bien :



Modifications :
Le col : pas question d'avoir une collerette ! Les mailles envers des côtes sont diminuées au fur et à mesure sur les épaules pour former l'arrondi. Je suis très fière de mon col : j'ai réussi à relever les mailles en suivant le motif de côtes et continuer à faire des nopes bien placées sur le col. dans ces conditions, le petit creux entre l'encolure et la bande de boutonnière n'est qu'un détail de moindre importance :-)

Les manches : affinées au poignet et sur l'avant bras.
Construction : Corps tricoté en rond, manches à plat.

La prochaine fois :
-j'allongerai les manches
-je ferai la bande de boutonnière jusqu'au col inclu pour éviter le petit creux
-je choisirai un fil moins musclé, (j'ai utilisé la pop4 de Plassard, 100% laine, ça doit être un très bon fil pour les irlandais je pense) , pour que les côtes s'aplatissent naturellement. Je pense que la T1 est la bonne taille si le fil est plus mou.


Plus d'infos : Lire tous les messages à propos du ribbed Cardigan de Debbie Bliss

21 mai 2007

pin up des années 50


J'adore cette chanson...


Sophie Ellis Bextor

Brisa Roché

Toutes les deux ont un petit look années 50 que j'aime beaucoup. Mais qu'est-ce qui fait ce petit air rétro au juste?? Pour comprendre les fines nuances qui font rétro, commençons par étudier sa caricature, voyons donc voir un style sous verre grossissant, penchons-nous sur :


Dita Von Teese

A mon avis elle est au glamour ce que Marilyn Manson est au poète maudit : une version caricaturale, mais je l'aime bien quand même. Mais qu'est-ce qui fait ressortir Dita Von Teese dans une brochette de dindes??

Check List :

1°/ La fleur dans les cheveux et/ou les cheveux très brillants ondulés et coiffés de telle sorte qu'aucune espèce de vent ne peut les faire bouger (les américaines ont vraiment un savoir faire étonnant en la matière, si quelqu'un peut m'apprendre, je suis preneuse).
--> OK : j'ai la fleur à mon éternel "chignon" (enfin, si on peut appeler un entortillement de cheveux comme ça. Depuis que j'ai adopté cette coiffure, ma vie a changée, je vous jure, c'est le bonheur d'avoir des cheveux, ceux qui m'ont connu le crâne rasé il y a 10 ans apprécieront particulièrement ce revirement...)

2°/Le teint pale, ou du moins le sourcil et la bouche mis en valeur, presque pas de blush, un peu d'eye liner. Si possible le rouge à ongles assorti au rouge à lèvres.
--> OK : mon rouge est un véritable tatouage : après 10 ans de fâmitude, j'ai enfin trouvé LE rouge qui bave pas, qu'on ne mange pas et qu'on met sans crayon : Revlon Colorstay Overtime, ruineux mais vous ne verrez plus jamais la vraie couleur de vos lèvres, prévoir du White Spirit pour le démaquillage.

3°/ La jupe ou la robe en-dessous du genoux.
--> OK : c'est ma longueur préférée... (c'est la longueur préférée de toutes les femmes après 30 ans, non?)

4°/ La taille bien marquée, par une ceinture fine de préférence, et faisant ressortir les hanches.
--> ZUT : c'est la mode des petites ceintures, je trouve ça très joli si c'est porté discrètement ton sur ton, mais je ne sais pas les porter, je trouve pas ça seyant sur moi (peut-être que je devrais d'abord commencer par m'en acheter une...)

5°/ Les escarpins assortis à la tenue ou de couleur contrastée et/ou en cuir verni et/ou avec le bout ouvert.
--> OK : J'adore mes escarpins rouges, je m'en suis même racheté une paire supplémentaire...

Ben malgré ça je ne ressemble pas du tout à Dita Von Teese (enfin j'espère) mais ces petites touches années 50 suffisent à mon bonheur. De temps en temps ça me dirait bien de me faire un total look, mais j'aurais trop peur de ressembler à Dita quand elle veut faire l'oiseau, alors que je préfère de loin la version de Vanessa Paradis.

20 mai 2007

Op-up Marion Bataille

Via l'excellent site "livres animés" :

Présentation en format géant de Op-Up de Marion Bataille
(diffusion les 3 ourses)
du 4 au 23 mai 2007
à Juvisy

et rencontre avec l'artiste
le 22 mai 2007

à la médiathèque Raymond Queneau de Juvisy


Médiathèque Raymond Queneau
3 rue Piver (Place Jean Durix)
91260 Juvisy-sur-Orge
Tél. 01 69 21 22 20

19 mai 2007

si vous n'êtes pas chaussettophiles...

... vous allez le devenir avec ce modèle découvert sur "Pikku-Kettu knits" et créé par Cookie A. Humf, 6,5 Dollars quand même...

top départ

J'inaugure mon nouveau marqueur avec Rambling rose créé par Martin Storey, Rowan n°39.
L'original est en 4-ply cotton mais le fil m'a paru trop fade, et j'ai choisi le Cotton glace à la place, qui a un petit côté lustré. D'où quelques calculs d'adaptation...
Pour une fois j'ai fait les choses bien :
- j'ai tricoté DES échantillons (sisi, incroyable!)
- j'ai demandé (et surtout suivi!!) des conseils avisés : Luisa m'a aidée à choisir la taille d'aiguilles et donné des conseils sur la construction et les nopes (merci!!)
- je suis le modèle à la lettre, càd avec les coutures

Mais le problème est aussi quelle taille choisir, enfin il faut bien prendre une décision à un moment donné et je parie sur une taille entre XS et S. On verra bien.

Quelques Rambling rose terminés :
- chez "Knit only but also"
- chez "Girl who knit"
- chez "Stitch in my side"
- chez "A mingled yarn", un résumé ici aussi.
- chez "Mimi's knitting corner"
- chez "minniemollknit"

irrésistibles...

07 mai 2007

avant gout

Quelques photos d'un livre à paraitre chez Interweave Press de Laura Irwin (farfouillez sur son blog, il y a plein de photos de ses créations). Ca donne bien envie ces mélanges de matières, ces détails qui donnent de belles finitions. La robe blanche est un peu trop froufroutante à mon gout mais le sac et le chapeau sont à tomber à la renverse.
Et comme j'adore les chapeaux, voici une recette à chapeau made in Laura.

06 mai 2007

sur le billard du Dr Frankenstein

J'ai fini un bonnet de Nicole. Le point est vraiment facile, ça monte vite, le modèle est très basique. Arrivée au moment du montage, je m'aperçois que Nicole est vraiment conçue comme de la lingerie et qu'il y a quantité de couseries à faire avec des élastiques là pour que ça se mette bien en place. Outre que je ne comprends pas grand choses aux explications (alors qu'un petit dessin aurait été si simple!), je doute qu'un ajouré en bambou jamais n'abolira la gravité terrestre, qui est chez moi absolument redoutable.

Verdict : quelques opérations s'imposent pour donner à Nicole un profil "sortable". Et pour une fois je vais détricoter.

une chance à l'étirage, une chance à l'écrasage

J'ai tenté ma chance à l'étirage humide + fer à la pattemouille, ça va mieux mais je reste moulée serrée. Les explications évoquent bien un passage sous le fer, mais je n'ai que la très mauvaise explication en français, j'imagine que l'original anglais disait plutôt: "écraser minutieusement avec le fer brulant les côtes jusqu'à ce qu'elles crient grâce et que le fil, cramé, n'ait plus aucun ressort pour vous boudiner"...
On verra bien comment ça rendra quand j'aurai trouvé les boutons...

05 mai 2007

Microscopie


Remettre l'humain au coeur de nos réflexions, s'écouter les uns les autres au coeur de nos paroles, au-delà du simple témoignage.

"Microscopie est un magazine de société mêlant reportages et éclairages, qui veut partir du détail pour arriver à voir les conséquences humaines des situations ou des débats qui ne sont bien souvent abordés que dans leur globalité, à l'échelle «macro»...Microscopie aborde donc ces questions de société à l'échelle individuelle, en zoomant sur ce qui parfois nous échappe au sein de nos métropoles …. Ces reportages et ces témoignages sur la réalité quotidienne des gens seront mis en perspective chaque semaine par des invités, experts ou grands témoins, présents en studio ou rencontrés sur le terrain …"

03 mai 2007

tricot moulage

Après une Lisette un peu trop lache (tricotée en taille S, la deuxième taille), je me retrouve avec un ribbed cardigan un peu trop serré (tricoté selon la plus petite des 3 tailles). Ce n'est pourtant pas un modèle moulant : il annonce 91cm de tour de poitrine pour la plus petite taille. Et pourtant je me retrouve moulée façon bondage!! Je ne comprends rien à cette histoire de tailles : j'en conclus que je fais une petite taille Rowan et demie ??

Quand je l'ouvre, les côtes se replient tels des accordéons vers le dos....il reste vraiment très joli, mais enfin, c'est pas très agréable de se sentir compressée par les côtes.

Ca m'apprendra à ne pas laver/bloquer un tricot avant de le coudre... c'est ma faute, c'est ma très grande faute... on va voir à rattraper ça...

Il ne lui manque qu'un rentrement de fils, un petit lavage/blocage et des boutons...

Modification :
-col
-poignets affinés et manches allongées.

Si c'était à refaire :
-je tricoterais la taille supérieure (T2)
-j'allongerais les manches et le buste de 3 cm, ça n'a l'air de rien, mais ça change....
-je le tricoterais en coton pour pouvoir écraser les côtes plus facilement au fer et être moins serrée.

LinkWithin

Blog Widget by LinkWithin