17 mars 2014

Scoop : on tricote sans couture chez Phildar

Je résiste difficilement à un catalogue Phildar : il y a toujours dans une saison quelques modèles stylés ou avec des finitions couture, que je suis heureuse de rajouter dans ma bibliothèque... et éventuellement sur les aiguilles (bien) plus tard. C'est encore le cas pour le dernier en date :


http://www.phildar.fr/




Si je réouvre le blog juste pour en parler aujourd'hui, c'est qu'il y a quelque chose de très très spécial dans ce numéro, quelque chose qu'on n'attendait plus : des explications pour tricoter sans couture, et des top-down. Champagne !!! (bon enfin, faut pas pousser, Phildar ne référence toujours pas ses catalogues sur ravelry, on en reparlera pour le 10ème anniversaire de ravelry en 2017, hein...)

Je sais : ces techniques sont la norme depuis près de 10 ans dans nos modèles américains, et nous les utilisions de toute façon pour nous simplifier la vie, mais ne boudons pas notreplaisir pour autant: voyons les indispensables de la mode de cette saison, sauce Phildar :




De l'Aztèque oui, mais avec un très joli assemblage de coloris digne de Rowan

Scoop : ce pull bicolore est un Phildar et les explications sont SANS COUTURE!!!!!!!!!!

Des côtes anglaises encore et toujours

le jacquart du dos et des devant est tricoté d'un seul tenant : adieu les coutures

l'indétronable pull large filet+ torsades
Oui, c'est vrai, j'ai déjà dans ma collection une bonne dizaine de modèles de très jolis pulls filets. Mais bon, je voulais aussi celui-là, c'est mon petit côté collectionneur...

07 avril 2013

des fils, des livres et des petits gâteaux... ça se passe comme ça le samedi à Rouen

J'ai participé à un truc pas courant hier : un grand Rdvs tricot/crochet/couture/broderie dans une librairie à Rouen, avec livres, Thé et Cupcake, et des gens sympas : le samedi de rêve, quoi.

Crédit photo : librairie l'Armitiere, Rouen
La Marraine du trico-tea :  Cécile nous a raconté comment elle en était venue à concevoir son livre et ce qui l'inspire (et donc maintenant je sais comment on prononce Kaffe Fassett en VO.)

Crédit photo : librairie l'Armitiere, Rouen
Dans cette photo se cachent deux libraires qui donnent le virus de la lecture... mais pas que ! furieuses crocheteuses, l'une a organisé l'événement, et l'autre l'a rendu irrésistible.


Crédit photo : librairie l'Armitiere, Rouen - Retrouvez toutes le photos de l'événement sur Facebook.

Starring :
-la fine équipe de la librairie l'Armitière , Rouen
-une créatrice drôle et sympa : Cécile de Eclectic Gipsyland 
-des livres : une sélection ici
-des cupcake à tomber : The Big Appel Bakery, Rouen
-des filles vraiment sympas, dont très peu se connaissaient et tout le monde s'est mélangé. Dès qu'on met des tricoteuses dans une pièce, parlote, générosité et bonne humeur sont garanties, surtout avec des bouquins et des cupcakes !
-THE bonne adresse : trouver le fil drops design à Paris (Merci Cécile!)

Les palmes   - Question livre, voici les trouvailles du Samedi :

-LE livre à offrir
-le livre à ajouter dans ma collection de livres originaux  et inspirants
-le livre de mon été et qui va me plonger dans la chasse au raphia
-le livre qui me fera peut-être ré-attaquer la broderie : des motifs fins, modernes et originaux qui donnent du relief aux vêtements de tous les jours
-le livre aux charmes et aux modèles indémodables
-mon livre préféré de tricots pour petits filles
-le livre à feuilleter que j'achèterai en numérique
-le livre que je n'ai pas vu hier et que je repasserai feuilleter

Le prochain  trico-tea
Pour recevoir l'invitation pour le prochain, il suffit de s'inscrire à la newsletter de la librairie sur leur site (colonne de gauche milieu de page) ou leur envoyer un mot.

->si vous y étiez, mettez moi un mot en commentaire pour que je puisse aller voir votre blog/profil ravelry
Sur ravelry : SofFrankenstein -
Pour celles que ça intéresse , le pull que je portais est ici (pull léger bleu pâle un peu rétréci et feutré - Vade retro satanas le soit-disant programme laine de la machine à laver).

18 janvier 2013

la série qui met les pulls à l'honneur

C'est rare qu'une série TV danoise passe les frontières, c'est encore plus rare qu'elle dissémine également la fièvre du tricot nordique : c'est l'exploit de The Killing, qu'on peut voir sur Arte. L'héroïne Sarah Lund porte des pulls qui tapent dans l'oeil :


C'est toujours marrant de porter un pull qui rappelle un petit bout de fiction, de rêve, de paillette. Surtout s'il est joli et douillet et qu'il rappelle une héroïne qui a du chien.  Dans la série des pulls de Sarah Lund, il y a quelques modèles qui sont devenus de vraies stars :

Sarah Lund et les pulls star de la série - voir d'autres photos dans l'article original

Pour faire votre Sarah Lund vous pouvez :

1/ acheter les pulls sur le site de la marque mais bon, des pulls à plus de 200 euros, comment dire... ça motive à tricoter ;-)

2/suivre les modèles publiés :  le bicolore est dans le livre The killing handbook (éd Orion) / et les explis gratuites du pull rouge sont publiées ici;

3/Suivre un modèle approchant (modèle Sirdar ici ) ou les conseils des bricolages des copines.

Allez, je vous laisse taper "Sarah Lund" dans Google et Ravelry, bonne balade ! 

04 janvier 2013

Bonne année #9

Hé oui, c'est la 9eme fois que le blog passe Noël. Bonne année à tous/toutes. 




Le sapin version 2004 - genre palmier




Le sapin version 2012 - genre lego f(or)ever
J'ai pas mal déménagé en 9 ans et chaque tricot me rappelle les lieux où je les ai fait.  Allez voir Lana et ses infographies sur ses tricots qui reflètent les moments et lieux qu'elle traverse :



Les bonnes résolutions : Val m'a bien fait rire avec ses résolutions ! J'ai une cervelle de moineau, je vais donc m'en tenir à une seule :  en 2013 tricoter des trucs que je porterai. Et vous?

16 décembre 2012

La baraka du tricot dans un dressing de brutes ou il faut (con)vaincre ou périr

De façon générale, je suis assez malchanceuse en ce moment. MAIS j'ai la baraka du tricot : tout ce que j'ai tricoté ces derniers mois est fini, réussi et porté ! Et résiste au passage régulier en machine programme laine avec essorage moyen. De toute façon, face à la machine, mes tricots ne peuvent que vaincre ou périr car il est hors de question que je prenne le temps de les laver à la main et d'attendre qu'ils s'égouttent.

SEPTEMBRE :

la grande écharpe de frileuse, des km de points de blé. Les tons sourds s'accordent avec toute ma garde robe, je ne la quitte pas !


OCTOBRE :




le pull chiné : près du corps mais pas trop moulant, le pull idéal qui va avec tout.

le Col graphique : avec son motif graphique il modernise les tenues trop sages

NOVEMBRE : 

le pull façon Caroll : si léger et si chaud

le Col bleu : moelleux et
DECEMBRE :
Blisselles garde un petit côté Venus de Milo actuellement mais sera bientôt parfait dès que j'aurai trouvé les 3 pelotes qui lui manquent pour le terminer. Et il sera beaucoup porté s'il survit à la machine à laver car le motif et les épaules m'ont déjà conquis.

L'exception qui confirme la règle :
Mon seul regret reste le pull Isabel Marant, fini depuis longtemps. Le résultat est à ma taille, mais trop classique et ne me plait pas. J'hésite à prendre le temps de rentrer les fils et de le bloquer car je ne pense pas que je le porterai beaucoup.  Même après blocage je pense que les torsades resteront peu flatteuses pour la silhouette... je réfléchis à son détricotage pour en faire un Beatnik.
Car face à la glace, même combat que contre la machine à laver : les tricots doivent convaincre ou périr : je n'ai pas le syndrome d'accumulation Loens Veenstra et je n'hésite pas à détricoter : ainsi l'alpaca silk de Debbie Bliss utilisée pour Blisselles en est à sa 3ème métamorphose depuis 2004 (et dernière semble-t-il).

LinkWithin

Blog Widget by LinkWithin