06 mai 2007

une chance à l'étirage, une chance à l'écrasage

J'ai tenté ma chance à l'étirage humide + fer à la pattemouille, ça va mieux mais je reste moulée serrée. Les explications évoquent bien un passage sous le fer, mais je n'ai que la très mauvaise explication en français, j'imagine que l'original anglais disait plutôt: "écraser minutieusement avec le fer brulant les côtes jusqu'à ce qu'elles crient grâce et que le fil, cramé, n'ait plus aucun ressort pour vous boudiner"...
On verra bien comment ça rendra quand j'aurai trouvé les boutons...

3 commentaires:

  1. Et bien moi je le trouve très sympa sur toi, très sexy en fait et j'aime toujours autant ton marque page

    RépondreSupprimer
  2. Ah ! oui, il est vraiment bien !! Bon encore moulée serrée ? Baf' ! au moins ça te tiendra chaud cet hiver ;) bah quoi c'est mon côté je relativise ! ;)

    RépondreSupprimer

Votre commentaire apparaitra après validation mais Blogger ne me transmet pas votre adresse mail... si vous posez une question dans les commentaires j'y répondrai à la suite par un nouveau commentaire.

LinkWithin

Blog Widget by LinkWithin