09 janvier 2006

d'Islande à la Suède en passant par le Japon et le triangle des bermudes

Lopi d'Islande
J'aurais été bien déçue si j'avais tricoté un pull sans hic.

-1er hic : j'ai voulu prendre en compte ma taille de buste et tricoter le devant plus large que le dos... sauf que, arrivé en haut, j'ai de petites épaules et on sent que le tricot tire vers le dos. Ce n'est pas grave, ça ne se voit pas (encore??), mais c'est drôle : j'ai l'impression de m'être fabriqué un tricot de rééducation avec corset intégré pour corriger le maintien ("tiens toi droite" me répétait ma mère sans cesse)

-un autre hic : c'est un peu trop épais au niveau du jacquard qui est un peu trop lâche, on verra après lavage avant de se plaindre...
J'ai eu beau rallonger la manche et le corps, c'est encore trop petit... je ne suis quand même pas une géante, je ne sais pas comment je me débrouille, parceque franchement, des rallongements de tricot, j'en ai fait un tas et je devrais être rodée... il faut croire que j'aime ça. C'était aussi bien, car mes côtes 1/1 sont très très moches. J'ai eu la flegme de tricoter la partie du bas puis faire un grafting, donc j'ai détricoté le bas, puis remonté les mailles sur les circulaires et là miracle : pas de démarcation, alors que normalement quand on reprend son tricot dans l'autre sens, il y a une demi-maille de décalage...
La chance de la paresseuse a ses limites : j'ai eu la flegme de recréer un motif et j'ai été bien punie puisque mes manches ont pris la forme bouteille en signe de protestation... ok, je vais les refaire avec un motif... et j'espère comprendre rapidement la tête que veut avoir le col car je n'ai pas envie de m'y reprendre à trois fois. Le Dr Frankenstein a beau essayer de murmurer à l'oreille des tricots force est de constater que ça ne marche pas à chaque fois.

Bohus de Suède et du Japon
Ce qui marche à chaque fois par contre, ce sont les incitations de l'antre de la tentation, j'ai nommé le groupe tricot nordique. Quelle idée d'avoir intitulé le prochain tricot de groupe "Lopi et Bohus"???? Ben oui, parceque j'ai forcément été voir du côté des Bohus, et j'ai a-do-ré.
Photos et présentation (anglais) du tricot Bohus. En gros, Le Bohus est une région de Suède qui a créé un artisanat de tricot particulièrement dynamique dans une période de grande difficulté économique. Si j'ai bien compris, on a un jacquard de couleurs qui joue beaucoup avec les dégradés. Beaucoup de modèles sont en rond et tricoté 2,5mm, avec un fil plutôt poilu et en utilisant les effets de couleur donnés par des mailles envers dans un tricot endroit. Les tricoteuses américaines en parlent de temps en temps car elles ont des cours collectifs sur ce thème parfois lors des rencontres tricot assurés par:
Susanna Hansson (on peut écrire en anglais pour se renseigner sur les kits
ou Jan Becker (elle vend aussi des kits)

Pour nous pauvres européennes, il y a LE livre de Wendy Keele "Poems of Color". Alors, bon, oui, c'est classique, mais comme pour tous les tricots nordiques, un peu réinterprétés, ça peut être génial.
En cherchant fébrilement sur le net, je suis tombée sur le blog de Tricoquelicot qui tricotait un kit inspiré des tricots Bohus créé par le designer Toshiyuki Shimada...avec des couleurs douces et un mélange subtil... je dirai un autre jour quelques mots sur ce monsieur mais pour l'heure, je retiens mon souffle : c'est ça que je veux faire. Je ne sais pas où trouver un kit semblable à celui de Luann mais je sais où trouver son dernier livre : chez Junku la librairie japonaise de Paris!!
Et là, bonheur total : oui, il y a des modèles similaires avec des couleurs douces. Le livre est comme un carnet de voyage à travers des pays nordiques, parsemé de photos et de modèles de bonnets, gants, écharpes. Il est en japonais, avec beaucoup de photos et de schémas (le japonais agglutinant me fait moins peur que l'allemand à déclinaisons). Il n'y a que trois modèles en style Bohus, mais d'autres modèles nordiques sont très jolis et les explications techniques alléchantes... en attendant de trouver le kit de Luann qui m'a l'air tellement passionnant (vous avez vu le mélange de fils différents dans le kit???)

Des nouvelles du triangle des bermudes
Finallement, j'ai eu le déclic (c'est pas trop tôt) et j'ai réussi à tricoter avec le fil sur le doigt à l'envers comme à l'endroit... ce qui a fortement fait augmenter ma vitesse de croisière, et permis de finir l'écharpe Matthew qui sèche présentement elle-même au-dessus de la baignoire... je n'ose même pas vérifier quand je l'ai commencée...
Le plaisir à tricoter ce genre de modèle est décuplé quand on peut garder le fil sur le doigt... alors peut-être un jour, je prendrai plaisir à tricoter avec 5 aiguilles?????? On est toujours plein de bonnes résolutions et d'enthousiasme en début d'année : sinon, comment m'appreterais-je à finir en un temps record mes tricots en souffrance pour pouvoir tricoter un modèle de gants à 5 aiguilles selon des explications en japonais?????

10 commentaires:

  1. Oh oh, ça m'intéresse, cette histoire de fil sur le doigt (et surtout la vitesse associée). Je ne pense pas que ma méthode artisanale de tricot soit corrigible, mais on ne sait jamais ! Il faudrait que tu me montres...
    Très joli ce lopi, j'espère que tu vas pouvoir arranger les petits hics... Et ce que j'aime bien dans ton blog, c'est qu'en le lisant je me sens heureuse d'être petite, et ça, ça ne m'arrive pas tous les jours...

    Clémence

    RépondreSupprimer
  2. Avec le fil sur le doigt, les 4 aiguilles, et donc le fil avec, c'est les doigts dans le nez!

    RépondreSupprimer
  3. Des gants (à cinq doigts) avec explications en japonais ! On peut dire que tu n'as peur de rien !

    RépondreSupprimer
  4. Tiens, moi aussi ça me console d'être petite, et d'avoir presque systématiquement des manches trop lonnnnngues ;-) En tout cas je te trouve superbe avec ton lopi !
    C'est vrai qu'ils sont magnifiques ces gants, mais en japonais, glups, j'admire ton courage !

    RépondreSupprimer
  5. vraiment cool ton lopi! bian hate de voir ce que tu vas faire avec ces gants ;o)

    RépondreSupprimer
  6. Ca y est tu as cédé aux tentations nippones ? JE vois régulièrement défiler des magazines de "crafts" japonnais, mais j'avoue que l'allemand me paraît si limpide à côté que je n'ai pas encore osé (bon courage pour les gants, ils sont superbes !). Ce lopi est pas mal ! Bon les manches bouteille j'avoue... mais même pas peur, non ?

    Bisous,

    Sophie, qui n'arrive plus à te mailler

    RépondreSupprimer
  7. belle ballade...

    Tu vas vraiment apprendre à tricoter en japonais!!! Ah oui, il le faut!

    RépondreSupprimer
  8. il nous faut des photos du fil sur le doigt!!! Très beau tout ça, voilà de nouvelles envies. Et puis j'admire ton courage de remettre toujours l'ouvrage sur le travail!

    RépondreSupprimer
  9. Il est vraiment joli le Lopi, dommage que tu doives toujours calculer pour la bonne longueur. Moi, c'est pour la largeur....

    L'écharpe est une belle réussite. Je l'ai également commencée.

    Où en sont tes bas et la nachak ?

    Pour les gants Japonais, là j'te dis bravo l'artiste !

    RépondreSupprimer
  10. Ghislaine, Mes bas et la nachaq ne sont pas encore sortis de leur léthargie, mais ça ne saurait tarder! L'écharpe est vraiment tès belle en effet, j'espère que tu m'enverras une photo de la tienne. Tu fais combien de motif sur chaque partie? Moi, j'en ai fait 11. Pour ce qui est du japonais, les explications sont composées en grande partie de schéma, donc pas besoin de savoir lire le japonais, juste déchiffrer quelques caractères.

    RépondreSupprimer

Votre commentaire apparaitra après validation mais Blogger ne me transmet pas votre adresse mail... si vous posez une question dans les commentaires j'y répondrai à la suite par un nouveau commentaire.

LinkWithin

Blog Widget by LinkWithin